La présomption d’innocence, la diffamation…

Enfin se défendre médiatiquement

Combattre le racisme d’où qu’il vienne

Pour la présomption d’innocence

Les médias, les politiques, les peoples et pseudos vedettes ont fait de la présomption d’innocence une exception pour les forces de l’ordre. Le mot présumé ne fait plus partie de leur vocabulaire. On va parler de violences policières, de passages à tabac, d’agressions mais quid du mot présumé. Il s’agit certainement d’un mépris de classe. Un policier incriminé n’a certainement pas les moyens financiers de poursuivre des médias, peoples ou autres… Les politiques ou les délinquants sont bien plus respectés. Normal ! car eux poursuivent car ils en ont les moyens….

TOUCHE PAS A MON FLIC, fera un signalement systématique au procureur de la république de ses atteintes intolérables… Dès que l’association en aura les moyens… Grâce à vous…